Panier d’achat
Kandle
_

Prenez une marmite, jetez-y à part égale Bukka White, Skip James, Mazzy Star et Brian Jonestown Massacre… Quelle genre de potion ça donne? L’envoûtant premier EP de Kandle Osborne. Cette vieille âme connaît les ingrédients nécessaires pour insuffler une bonne dose de magie dans sa musique.

À vingt-et-un ans, comment une jeune fille peut-elle faire preuve d’autant de sagesse? Simple; elle résiste à la tentation de vendre son âme au diable et choisit la voie de la musique. Fille de Neil Osborne, chanteur et guitariste du groupe culte 54-40 (également son producteur), disons que la musique a toujours flottée dans l’air depuis le berceau. Kandle a grandit dans un environnement où créer est aussi naturel que respirer. Adolescente, elle fonde le groupe de pop-noire The Blue Violets avec sa sœur Coral et amie Louise Burns. Ensemble, elles tournent d’une côte à l’autre du Canada et même jusqu’en Chine. En 2010, Kandle se concentre sur sa propre musique et perfectionne quelques chansons qui deviendront son premier projet solo.

Avec la chanson Small, ancrée par le rythme d’un (vrai) boulet et d’une (vraie) chaîne, Kandle invoque l’esprit du delta-blues sans pour autant quitter le psychédélisme propre à sa côte ouest natale. Know my name souffle un courant sombre mais rafraîchissant porté par le tremolo de la guitare de Sam Goldberg Jr (Broken Social Scene), qui joue sur les 6 pièces de l’album. Les mélodies de piano fantomatiques rappellent Timber Timbre et la voix de Kandle nous rappelle une version féminine de Anton Newcombe, mélodrame en moins. La reprise des Rolling Stones sauce ‘50s de Playing With Fire a de quoi rendre l’oncle Keith fier. All That I Need invoque quant à elle l’hymne d’une sirène perdue en mer; la mélodie résonne, comme son interprète, à la fois mystique et mystérieuse. Ne soyez pas dupe : ceci est un album de substance, de profondeur et créé sous l’impulsion d’un réel talent. Il se faufile et flotte dans l’air comme la fumée d’une flamme bleu et colle à la peau comme le souffle d’un vieil amant. Kandle Osborne : know her name.

Son premier album complet, In Flames, est maintenant disponible. 
 




Liens
_

kandle.bandcamp.com
https://www.facebook.com/kandleofficial



PHOTOS
_




Contact
_

Relations de presse - Québec: Marianne Drolet-Paré

Presse & radio - Québec : Claudie Jalbert

Relations de presse - Canada : Coral Osborne

Relations de presse - Canada : Carolyn Rohaly

Booking : Julien H. Maheu

Booking Europe : Lilian Rispal

Coordination des éditions et demandes de synchronisation : Roseline Rousseau-Gagnon

LES SPECTACLES
_

Toronto, Royal Ontario Museum
28 novembre 2014, 20:00

Cabaret Espace Scène (Salle Desjardins-Telus), RIMOUSKI, 25.00$
3 décembre 2014, 20:00

Waterloo, Maison de la culture Waterloo, 25.00$
13 mars 2015, 20:00

VALLEYFIELD, Salle Albert-Dumouchel (Cabarêt d’Albert), 16.00$
19 mars 2015, 20:45

Spectacles passés

albums
_

Kandle - In Flames
Boutique

Coproduit par Sam Goldberg (Broken Social Scene) et Neil Osborne (54-40), In Flames renferme une conscience sombre et éthérée. La voix, l'écriture et l'instrumentation de Kandle vous feront réécouter l'album en boucle afin de vous imprégner de ses paroles envoûtantes, ses textes pénétrants et ses mélodies sinistres.

In Flames est le fruit d'une collaboration impressionnante avec Sam Goldberg (Broken Social Scene) et comprend des apparitions remarquées, notamment de Béatrice Martin (Cœur de pirate) et Sam Roberts. Ce dernier soutient que « le franc-parler et l'honnêteté dont Kandle fait preuve en écrivant ses chansons sont rares. Peu d'artistes ont le courage d'écrire de la sorte, mais Kandle a la voix qu'il faut pour toucher d'une manière personnelle. »